Tout Simenon

Retour à la liste

Maigret et l'homme tout seul

roman avec Maigret

Présentation

En 1965, un homme est trouvé mort dans une chambre abandonnée du quartier des Halles. C'est un clochard vivant dans une telle solitude que personne ne sait rien de lui. Patiemment, Maigret va rechercher sa famille et scruter son passé. Il s'appelle Marcel Vivien, était ébéniste à Montmartre et a quitté, un jour de 1945, travail et famille pour suivre une jeune fille. Sa femme, qui se refuse à aider Maigret, nourrit envers Vivien une haine féroce. Mais pourquoi l'ébéniste est-il devenu clochard ? Et qui peut avoir eu des raisons de le tuer ? Un coup de téléphone anonyme met le commissaire sur la piste. Maigret va bientôt retrouver un certain Mahossier, entrepreneur de peinture à Montmartre et qui a précisément dîné aux Halles le soir du crime... Les fils épars se nouent. Nina Lassave, la jeune fille pour laquelle Vivien avait tout quitté, n'a pas tardé à accueillir un deuxième amant, Mahossier. Lorsque Vivien s'en est aperçu, il a étranglé la jeune femme, puis a disparu. Mahossier s'est alors juré de retrouver Vivien et de faire justice. Vingt ans plus tard, dînant aux Halles, il a reconnu l'ancien ébéniste dans un clochard déchargeant des caisses de légumes. Il s'est armé d'un revolver, a suivi le clochard jusqu'à son logis et l'a abattu sur sa paillasse.

Les premières lignes…

Bob s'était levé à sept heures, comme d'habitude. Il n'avait pas besoin d'un réveille-matin. Ils étaient deux dans la maison à avoir leur temps réglé comme un mouvement d'horlogerie. A cette heure-ci, son père, qui se levait beaucoup plus tôt que lui, avait terminé sa toilette et devait, dans la salle à manger, boire son énorme tasse de café qui lui servait de petit déjeuner avant d'aller faire sa promenade matinale. Quand Bob ouvrit les rideaux, le soleil entra brusquement dans la chambre et le disque lumineux, qui changeait de place selon les saisons, frémissait sur le miroir.