Tout Simenon

Retour à la liste

Maigret aux assises

roman avec Maigret

Présentation

En Cour d'assises, à la barre des témoins, Maigret rend compte de l'enquête qu'il a menée huit mois auparavant à propos du meurtre d'une vieille dame et de sa petite pensionnaire, meurtre qui a permis au coupable de s'emparer d'une somme importante. Une accusation anonyme, des taches de sang sur un costume, une traite urgente à payer, autant d'indices qui ont permis à la police d'inculper l'encadreur Gaston Meurant du meurtre de sa tante, Léontine Faverges, et de la petite Cécile Perrin. Cependant, faute de preuves suffisantes, l'accusé est acquitté après un procès houleux où des témoignages inattendus font rebondir l'enquête. On apprend entre autres que Ginette, la femme de Meurant, souffrant de la vie terne et médiocre que lui offrait son mari, avait un amant depuis quelques mois. Peu à peu, Maigret acquiert la conviction que cet amant mystérieux, aidé par Ginette et vêtu d'un costume de Meurant, a tué Léontine et Cécile, puis dénoncé Gaston, grâce à un coup de téléphone anonyme. Pour retrouver l'assassin, Maigret ne dispose d'aucune piste, mais Meurant, poussé par la jalousie et le désir de vengeance, va le guider inconsciemment ; par son frère Alfred, individu peu recommandable, il obtient ce qu'il cherche : une arme et l'adresse de son rival. Résolument, il prend la route de Chelles, où il sait pouvoir trouver son homme. Tenu au courant des faits et gestes de Meurant, Maigret commet cependant l'erreur de lui laisser son arme. Quand le commissaire arrive sur les lieux, Millard, le rival, a été abattu. C'est sans opposer de résistance que Meurant se laisse emmener par la police vers un second jugement en Cour d'assises.

Les premières lignes…

Était-il venu ici deux cents, trois cents fois ? davantage encore ? Il n'avait pas envie de les compter, ni de se remémorer chaque cas en particulier, même les plus célèbres, ceux qui étaient entrés dans l'histoire judiciaire, car c'était le côté le plus pénible de sa profession. La plupart de ses enquêtes, pourtant, n'aboutissaient-elles pas à la Cour d'Assises, comme aujourd'hui, ou en Correctionnelle ? Il aurait préféré l'ignorer, en tout cas rester à l'écart de ces derniers rites auxquels il ne s'était jamais complètement habitué.