Tout Simenon

Retour à la liste

Maigret, Lognon et les gangsters

roman avec Maigret

Présentation

Surnommé l'inspecteur Malgracieux à cause de son humeur et de son aspect sinistre, Lognon se croit sans cesse persécuté : il est convaincu qu'une vaste conspiration nuit à son avancement. En fait, il est foncièrement honnête, mais malchanceux ; c'est surtout son caractère qui l'empêche d'accéder à des fonctions supérieures. Or, voici que se présente l'affaire de sa vie : il est en mission quand, une nuit, il voit un corps jeté d'une voiture sur la chaussée, en plein Paris ; aussitôt arrive une autre voiture, dont le conducteur enlève le corps. Lognon décide d'agir seul, sans en référer à ses chefs, mais bientôt sa femme, malade, reçoit la visite d'inquiétants personnages parlant anglais et qui déclarent rechercher la victime. Effrayé, Lognon raconte tout à Maigret, lequel prend l'affaire en main, tout en permettant au Malgracieux de participer à l'enquête. Le jour même, Lognon est attaqué, malmené et se retrouve à l'hôpital, sérieusement blessé. Ayant découvert que les gangsters sont américains, Maigret se met en rapport avec le F.B.I. qui ne lui transmet que parcimonieusement quelques renseignements : deux tueurs de chez eux sont en effet partis pour la France ; ils s'appellent Cinaglia et Cicero ; le corps serait bien celui de Mascarelli, dit Sloppy Joe. Dans les milieux américains de Paris, on se tait ; il est conseillé à Maigret de laisser tomber cette affaire, car on n'est pas habitué en France à lutter contre de vastes organisations criminelles ; de plus, les « méthodes » des gangsters américains sont très « radicales » : Maigret est-il armé pour y faire face ? Piqué au vif par ces réflexions offensantes, Maigret va montrer aux Américains ce qu'est la police française : les deux tueurs sont rapidement retrouvés, maîtrisés et arrêtés. C'est à ce moment que se manifeste Harry Pills, assistant du « district attorney » de Saint Louis (Etats-Unis). Dans cette ville, le roi du racket a assassiné un homme. Sloppy Joe, témoin du meurtre, craignant pour sa vie, a franchi l'Océan pour échapper aux tueurs lancés à ses trousses. Cinaglia et Cicero l'ont repéré à Paris et ont tenté de l'assassiner : c'est son corps qu'ils ont jeté dans la rue sous les yeux de Lognon. Pills a été chargé de poursuivre les gangsters et de ramener le témoin vivant : c'est lui qui a recueilli et emmené Sloppy Joe qui n'était que blessé. Sans Lognon, ces événements auraient échappé à la police française méprisée par les Américains ; mais Maigret leur a montré...

Les premières lignes…

"- Entendu... Entendu... Oui, monsieur... Mais oui... Mais oui... Je vous promets de faire tout mon possible. C'est cela... Je vous salue... Comment ? Je dis : je vous salue... Il n'y a pas d'offense... Bonjour, monsieur... Pour la dixième fois, sans doute, il ne les comptait plus, Maigret raccrocha le téléphone, ralluma sa pipe avec un regard de reproche à la pluie longue et froide qui tombait derrière les vitres et, saisissant sa plume, se pencha sur le rapport commencé depuis une heure et qui n'avait pas encore une demi-page.