Tout Simenon

Retour à la liste

Les Pitard

roman

Présentation

Le commandant Lannec entreprend sa première traversée, de Rouen à Reykjavik, à bord d'un vieux cargo, le « Tonnerre-de-Dieu », qu'il vient d'acquérir grâce au soutien financier de sa belle-mère, Mme Pitard. Sa femme exige d'être du voyage, mais la présence de cette épouse abusive a tôt fait d'empoisonner l'atmosphère et de gâter l'humeur de l'équipage. Quand Lannec lui reproche d'être venue pour surveiller son bien, Mathilde Pitard le provoque à son tour en lui vantant ses succès auprès d'un violoniste de Caen : la querelle qui s'ensuit amène le retrait hautain de Mme Pitard dans sa cabine. Quand le cargo arrive à Hambourg, où il doit livrer ses cent tonnes de fret, l'atmosphère est devenue totalement irrespirable : l'équipage et le commandant profitent de l'escale pour s'offrir une joyeuse virée et vont même jusqu'à ramener des femmes à bord. Quant à Mathilde, en dépit des demandes réitérées de son mari, elle refuse obstinément d'abandonner la partie. Le « Tonnerre-de-Dieu » reprend son voyage sur une mer déchaînée. Têtus, les époux continuent de s'ignorer, mais ils sont également gênés par les témoins du bord. Une nouvelle querelle, plus violente, achève de les dresser l'un contre l'autre. Mathilde accuse son mari d'exploiter les Pitard dans le seul dessein de filer en Amérique pour rejoindre une quelconque de ses maîtresses. Mais un S.O.S. lancé d'un chalutier en perdition coupe court à ses récriminations. Lannec se porte au secours de la « Françoise » dont il connaît le capitaine. Au cours du sauvetage cependant, secouée par l'horreur du drame et vaincue par son propre débat, Mathilde se jette à l'eau et se noie. De retour vers la France où sera inhumée sa femme, Lannec s'aperçoit qu'il l'aimait.