Tout Simenon

Retour à la liste

Le locataire

roman

Présentation

Elie Nagéar a fait le voyage de Stamboul à Bruxelles pour traiter dans la capitale belge une affaire de tapis. Sur le bateau, Sylvie Baron, entraîneuse dans les cabarets du Caire et qui rentre au pays, devient sa maîtresse. A Bruxelles, l'affaire des tapis n'aboutit pas et Elie se trouve sans argent. Au Palace, où est descendu le couple, leur voisin de chambre est Van der Cruyssen, un riche Hollandais qu'Elie rejoindra dans l'express Bruxelles-Paris pour l'assassiner et s'emparer de son argent. Quand Elie, de retour à Bruxelles, retrouve Sylvie, à qui il donne une partie de son larcin, celle-ci l'envoie se cacher chez ses parents à Charleroi, où sa mère, Mme Baron, tient une pension pour étudiants. Là, au milieu des membres de la famille et des locataires, le plus souvent blotti dans la cuisine, Nagéar trouve un refuge apaisant. Chacun à sa manière, avec des réactions différentes, va découvrir ou deviner qu'Elie est l'assassin en fuite dont parlent les journaux. Ils sont cependant émus ou troublés à l'idée de la peine capitale qui pourrait le frapper, car le crime a été commis en territoire français. Un matin pourtant, la police, qui a pisté Sylvie et retrouvé sa trace, viendra l'arrêter. A l'île de Ré, au moment de l'embarquement des forçats pour le bagne, deux femmes cherchent vainement à reconnaître Elie Nagéar dans la foule des condamnés : sa sœur, venue de Stamboul, et Mme Baron. Elles repartiront toutes deux par le même train, sans se connaître.