Tout Simenon

Retour à la liste

Le fou de Bergerac

roman avec Maigret

Présentation

Maigret se rend en Dordogne avec l'intention d'y prendre quelque repos, lorsque, dans l'express de Bordeaux, en pleine nuit, il est intrigué par le comportement d'un voyageur. Lors d'un ralentissement, ce dernier saute du train ; le commissaire le suit et est aussitôt blessé d'une balle que le fuyard tire dans sa direction. Hospitalisé à Bergerac, il apprend que plusieurs crimes sadiques viennent de s'y commettre et qu'il a été la victime de celui qu'on appelle le « fou de Bergerac ». Mais qui est ce dernier ? Le taciturne docteur Rivaud qui soigne Maigret ? Le procureur Duhourceau ? le maître d'hôtel ? son ami Leduc ? Entre-temps, on retrouve dans un bois le cadavre du « fou » : il s'agit de Samuel Meyer, faussaire international. Certains émettent, contre l'avis de Maigret, l'hypothèse qu'il s'est suicidé après avoir commis ses forfaits. Depuis sa chambre d'hôtel, le commissaire, en interrogeant des témoins, prend ses renseignements : Françoise, belle-sœur et maîtresse de Rivaud, est aussi la mère de son enfant, mais par une machination, le couple a fait passer le procureur pour le véritable père, afin d'obtenir son silence sur une autre affaire. Il s'avère en effet que Rivaud est le fils de Meyer, le fou de Bergerac, qu'il a aidé à s'enfuir d'Alger où il avait été condamné à mort. Finalement, en interrogeant Mme Beausoleil, belle-mère du docteur, Maigret parvient à établir l'identité de celui-ci, et à prouver en outre que c'est Rivaud lui-même qui a tué le fou de Bergerac. Sur le point d'être arrêtés, Rivaud et sa maîtresse se suicident après avoir essayé vainement de s'enfuir.