Tout Simenon

Retour à la liste

Le bourgmestre de Furnes

roman

Présentation

Joris Terlinck, bourgmestre de Furnes (le Baas comme on l'appelle avec un respect craintif), est un homme sec, autoritaire, méprisant, qui, de famille humble, s'est fait une situation enviable à la force du poignet, sans guère s'embarrasser de scrupules. Sa dureté n'épargne pas son entourage – épouse, servante, collaborateurs –, à l'exception toutefois de sa fille Emilia, une malade mentale qu'il entoure, sans en faire étalage, de soins constants et touchants. L'opposition au bourgmestre est représentée par le Cercle catholique que préside Léonard Van Hamme, seul rival sérieux de Terlinck. Ce dernier refuse un jour à un jeune employé de sa manufacture une avance de salaire destinée à faire avorter son amie Lina qu'il ne peut épouser pour l'instant et qui n'est autre que la propre fille de Van Hamme. Au comble du désespoir, le jeune homme se suicide, ainsi qu'il l'avait annoncé. Pour sauver la face, Van Hamme rejette sa fille, qui va s'installer à Ostende où elle accouchera. Entre-temps, Terlinck, tourmenté par le drame qu'il aurait pu empêcher, va régulièrement rendre visite à Lina. Ses voyages fréquents à Ostende, bientôt connus à Furnes, sont mal interprétés, et l'amie de Lina, qui vit auprès d'elle, s'étonne qu'il ne songe pas à entretenir la future jeune mère. Lui, se contente de ressentir, dans cette présence féminine, « quelque chose de doux, de timide » qui ne lui est pas habituel. La maladie de Theresa Terlinck, atteinte d'un cancer, s'aggrave rapidement. Au plan politique, la tension s'accentue, nourrie par le caractère intraitable du bourgmestre. Le conflit prend un tour aigu lorsque Terlinck, cyniquement, lance à Van Hamme, le père oublieux de Lina, qu'il vient d'acheter sa fille... Au cours d'une séance du Conseil communal où il dit ce qu'il a sur le cœur dans un discours courageux qui achève de faire le vide autour de lui, le bourgmestre de Furnes donne sa démission. Sur ces entrefaites, sa femme meurt, sa fille lui est enlevée par décision judiciaire pour être placée dans un asile, le fils naturel qu'il a eu autrefois de sa servante Maria réussit à lui soutirer de l'argent (cet argent qu'il a refusé à l'ami de Lina) et sa belle-sœur Marthe, qui a soigné sa femme et qu'il déteste, prendra chez lui la place de l'épouse morte. Car la maison doit continuer. Pourtant, Lina, Ostende : s'il avait voulu...