Tout Maigret

Retour à la liste

Maigret se fâche

roman avec Maigret

Présentation

Dans sa retraite de Meung-sur-Loire, Maigret est sollicité par Bernadette Amorelle qui s'inquiète de la récente noyade dans la Seine de sa petite-fille Monita : la jeune fille nageait bien et il ne doit pas s'agir d'un accident. Maigret arrive à Orsenne où son enquête le conduit dans trois maisons luxueuses : l'une est habitée par le vieux Désiré Campois ; dans une autre résident Bernadette, sa fille Aimée et son gendre Charles Malik, parents de Monita ; la troisième est occupée par Ernest Malik, son épouse Laurence et leurs deux fils, dont le cadet, Georges-Henry, est séquestré par son père. Maigret se rend à Paris où il charge ses anciens collaborateurs d'une enquête sur le passé d'Ernest Malik et de la firme Amorelle et Campois. Il en ressort qu'il y a plus de vingt ans, Ernest Malik a poussé au suicide Roger Campois, fils de Désiré, avant d'épouser Laurence Amorelle. Serait-ce cet assassinat indirect dicté par l'arrivisme qu'auraient découvert Monita et Georges-Henry ? En tout cas, Maigret n'hésite pas à tenter un coup de force : avec l'aide de Mimile, ancien cambrioleur qu'il a connu jadis, il va délivrer Georges-Henry au nez et à la barbe d'Ernest Malik, mais, traumatisé par les événements qu'il vient de vivre, le jeune homme, amené à Paris, refuse de parler. Cependant, à Orsenne, Ernest Malik est assassiné de sang-froid par Bernadette Amorelle ; arrêtée, cette dernière livrera à Maigret la clé de l'énigme que vient de lui fournir sa fille Aimée. Lorsqu'il a éliminé Roger Campois, Ernest Malik n'a pas seulement agi par ambition, mais aussi par passion : il aimait en effet Aimée Amorelle qui n'avait que quinze ans et était trop jeune pour se marier ; or, Roger était fiancé à la fille aînée, Laurence ; Roger mort, Ernest pouvait épouser Laurence et faire épouser un peu plus tard Aimée par son frère Charles, un fantoche servant de paravent, trop content d'entrer dans l'entreprise et de faire fortune... Ainsi Ernest avait les deux femmes et de l'argent. C'est tout cela qu'avaient découvert Monita et Georges-Henry à la faveur de conversations surprises et de papiers dérobés : se sachant fille d'Ernest et donc demi-sœur de Georges-Henry qu'elle aimait, Monita s'est suicidée, « submergée de dégoût». Georges-Henry allait peut-être en faire autant. Par son meurtre, Bernadette a voulu supprimer toute cette saleté.

Les premières lignes…

Mme Maigret, qui écossait les petits pois dans une ombre chaude où le bleu de son tablier et le vert des cosses mettaient des taches somptueuses, Mme Maigret, dont les mains n’étaient jamais inactives, fût-ce à deux heures de l’après-midi par la plus chaude journée d’un mois d’août accablant, Mme Maigret, qui surveillait son mari comme un poupon, s’inquiéta.