Tout Maigret

Retour à la liste

Maigret et l'indicateur

roman avec Maigret

Présentation

Maurice Marcia est trouvé assassiné avenue Junot, où son corps a manifestement été transporté. Maigret apprend que Marcia a quitté son restaurant après avoir reçu un coup de téléphone. L'inspecteur Louis est averti par un indicateur anonyme que le meurtre a été commis par un des frères Mori. Ces individus sont soupçonnés de faire partie du « gang des châteaux », bande de cambrioleurs qui pillent de grosses propriétés inoccupées, mais on n'a jamais rien pu prouver contre eux. Maigret les fait surveiller, puis interroge l'épouse de Marcia, Line, qui dit ne rien savoir, mais dont le commissaire se doute qu'elle ment. L'indicateur anonyme se manifeste à nouveau et demande à Maigret d'arrêter l'aîné des Mori qui est, dit-il, l'assassin ; il ajoute que cette arrestation est pour lui une question de vie ou de mort ; en attendant, il est obligé de se cacher. Maigret interroge les Mori et apprend que Line est la maîtresse de Manuel depuis trois ans. Marcia était-il donc un mari complaisant, comme le prétendent les deux amants ? Pour le savoir, il faut attendre d'avoir retrouvé l'indicateur qui vient d'être identifié : il s'agit d'un ancien chasseur de cabaret devenu vaguement souteneur, surnommé la Puce en raison de sa petite taille. Découvert terrorisé dans une maison de Montmartre, la Puce raconte qu'il a vu, la nuit du crime, Marcia pénétrer dans l'immeuble de Manuel Mon. Line en est sortie peu après. Ensuite est arrivé Jo Mori en voiture, puis Manuel et Jo sont sortis, portant « un lourd ballot qu'ils ont hissé dans la voiture... » Maigret arrête les Mori et Line ; les nerfs de cette dernière craquent et elle accuse son amant d'avoir tué Marcia pour diriger le « gang des châteaux » dont son mari était le chef ; Manuel prétend au contraire que Line a eu l'idée du meurtre parce qu'elle n'appréciait plus ce mari trop âgé ; c'est d'ailleurs elle, déclare-t-il, qui a tué Marcia. La Puce avoue enfin que Manuel l'avait payé pour téléphoner à Marcia la nuit de l'assassinat et l'attirer ainsi dans un piège, mais cette révélation n'établit pas non plus la vérité, puisque Line a pu ourdir cette machination... Aux Assises, Line et Manuel sont condamnés à vingt ans et Jo, complice, à cinq ans. Quant à la Puce, il continue à rendre des services à la police : d'après Maigret, sans doute pour se venger de sa petite taille et de son visage clownesque qui ne le font pas prendre au sérieux dans le milieu.

Les premières lignes…

Quand le téléphone sonna et que Maigret manifesta son déplaisir par un grognement, il n'avait pas la moindre idée de l'heure qu'il pouvait être. Il ne pensa pas à regarder le réveille-matin. Il sortait d'un sommeil lourd et ressentait encore un poids sur la poitrine. Pieds nus, d'une démarche de somnambule, il se dirigea vers l'appareil.