Tout Maigret

Retour à la liste

Maigret à Vichy

roman avec Maigret

Présentation

Maigret fait une cure à Vichy quand a lieu dans cette ville l'assassinat d'Hélène Lange. Un ancien inspecteur de Maigret devenu commissaire à Clermont-Ferrand, Lecteur, dirige l'enquête à laquelle Maigret s'intéresse tout en poursuivant sa cure et ses promenades avec son épouse. La personnalité de la victime intrigue les enquêteurs. Originaire d'une famille modeste des environs de La Rochelle, elle a été employée à Paris, puis a vécu en rentière à Nice et était installée à Vichy depuis neuf ans ; on ne lui connaissait aucune fréquentation, mais on apprend qu'elle recevait à dates plus ou moins fixes des versements importants qu'elle allait toucher dans diverses villes. L'interrogatoire de Francine Lange, sœur de la victime, révèle qu'à Paris, Hélène avait un amant. Cependant, immédiatement après l'enterrement d'Hélène, Francine quitte précipitamment la ville pour regagner La Rochelle où elle dirige un important salon de coiffure. Qu'a-t-elle à cacher ? La police apprend qu'elle a été effrayée par un coup de téléphone de l'assassin reçu la veille. Une surveillance des cabines téléphoniques aboutit à l'arrestation de Louis Pélardeau, dont l'interrogatoire éclaire l'affaire. Pélardeau était l'amant parisien d'Hélène. A l'époque, Francine travaillait aussi à Paris tout en ayant plusieurs liaisons. Lorsque Francine a été enceinte, Hélène a annoncé à Pélardeau qu'elle était elle-même enceinte et l'a congédié par « convenances ». Elle a accompagné Francine dans un hameau bourguignon où elles étaient inconnues et quand l'enfant est né, il a été inscrit à l'état civil comme enfant d'Hélène. Cette dernière, sans révéler son adresse, a demandé à Pélardeau l'argent nécessaire pour élever ce fils que, toujours par « convenances », l'industriel ne devait voir qu'à sa majorité. Ceci explique les grosses sommes que touchait Hélène et le salon de coiffure important de Francine. A Vichy où il faisait une cure, Pélardeau a retrouvé Hélène et a exigé d'elle des nouvelles de l'enfant devenu sa raison de vivre. Devant son mutisme, emporté par la colère, il l'a empoignée à la gorge et l'a étranglée sans le vouloir vraiment. Il ignorait ce que lui révèlent les policiers : l'enfant était mort en bas âge dans une famille vosgienne où il avait été mis en nourrice. Maigret espère que la dignité et la naïveté de Pélardeau le feront acquitter.

Les premières lignes…

"- Tu les connais ? demanda Mme Maigret à mi-voix comme son mari se retournait sur un couple qu'ils venaient de croiser. L'homme aussi s'était retourné, avait souri. On aurait même dit qu'il hésitait à revenir sur ses pas pour serrer la main du commissaire. - Non... Je ne crois pas... Je ne sais pas... Le personnage était petit, replet, sa femme guère plus grande que lui et grassouillette. Pourquoi Maigret avait-il l'impression qu'elle était belge ? A cause de son teint clair, de ses cheveux presque jaunes, de ses yeux bleus à fleur de tête ?