Tout Maigret

Retour à la liste

Le voleur de Maigret

roman avec Maigret

Présentation

Un matin, sur la plate-forme d'un autobus, on vole le portefeuille de Maigret. Le matin suivant, son portefeuille lui est restitué par la poste et il reçoit un coup de fil du voleur lui demandant un rendez-vous. Maigret s'y rend et apprend de son voleur, François Ricain, que sa femme, Sophie, a été assassinée. Ricain craint qu'on l'inculpe et demande à Maigret de croire à son innocence. Très nerveux, Ricain est un homme étrange, un peu prétentieux, mais Maigret lui fait confiance, le laisse libre et commence son enquête en interrogeant les connaissances du couple : Carus, qui était l'amant de Sophie Ricain ; Maki, le sculpteur pour qui Sophie a posé nue et qui a couché avec elle ; Dramin ; Huguet ; enfin, Nora, maîtresse de Carus, qui détestait Sophie. Puis, grâce aux témoignages de Huguet, Maigret apprend que quelques minutes avant le meurtre, le couple s'est disputé ; sans doute Sophie a-t-elle dit à Ricain qu'elle avait un amant, qu'il était un raté ; Ricain, blessé dans son idéalisme, n'a pu le supporter et a tiré sur sa femme. Puis il a pensé à ce plan audacieux : voler Maigret et tout lui rendre pour que celui-ci croie à son innocence. Dernier geste théâtral de Ricain : quand Maigret se rend chez lui pour l'arrêter, il s'est coupé les veines, mais pas assez pour éviter les Assises, où il va sans doute jouer le rôle de l'être exceptionnel qui a failli réussir un meurtre parfait en dupant un policier.

Les premières lignes…

"- Pardon, monsieur... - De rien... C'était la troisième fois au moins, depuis le coin du boulevard Richard-Lenoir, qu'elle perdait l'équilibre, le heurtait de son épaule maigre et lui écrasait son filet à provisions sur la cuisse. Elle demandait pardon du bout des lèvres, ni confuse, ni navrée, après quoi elle se remettait à regarder droit devant elle d'un air à la fois tranquille et décidé. Maigret ne lui en voulait pas. On aurait même pu croire que cela l'amusait d'être bousculé. Il était d'humeur, ce matin, à tout prendre légèrement.