Tout Maigret

Retour à la liste

Le témoignage de l'enfant de chœur

Nouvelle avec Maigret

Les premières lignes…

Il pleuvait tout fin, et la pluie était froide. Il faisait noir. Vers le bout de la rue seulement, du côté de la caserne où, à cinq heures et demie, on avait entendu des sonneries de trompettes et d'où parvenaient des bruits de chevaux que l'on mène à l'abreuvoir, on apercevait le rectangle faiblement éclairé d'une fenêtre : quelqu'un qui se levait de bonne heure, ou peut-être un malade qui avait veillé toute la nuit. Le reste de la rue dormait. Une rue calme, large, presque neuve, aux maisons à peu près pareilles, à un étage, à deux étages au maximum, comme on en trouve dans les faubourgs de la plupart des grandes villes de province.

Également dans le recueil Maigret et l'inspecteur Malgracieux :